Rénover autres locaux publics ou privés

Gagnez et optimisez de l'espace dans vos locaux publics ou privés et bénéficiez d'un cadre agréable

Rénovation des sanitaires dans les établissements scolaires

6 janvier 2017

Les sanitaires des établissements d’enseignement contribuent de façon importante au bien-être des enfants dans le milieu scolaire. De plus, posséder des sanitaires propres, représente un véritable enjeu de santé publique et ceci est d’autant plus vrai dans les lieux fréquentés par desenfants.

Si les toilettes de vos établissements ne sont pas conformes aux normes en vigueur, il faut entreprendre un projet de rénovation. Du choix des prestataires en charge des travaux au choix des équipements, rien ne doit être pris à la légère.

 

L’aménagement de sanitaires propres et fonctionnels : un enjeu de santé publique

1. Le constat du rapport de l’ONS sur l’équipement sanitaire des écoles

L’ONS (l’observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d’enseignement) constate, suite à une longue période d’investigation que beaucoup d’écoles en France ne possèdent pas d’équipements sanitaires totalement conformes. En effet, les toilettes des écoles ne sont pas tous équipés de points d’eau. 12.8% des écoles ne mettent pas à disposition des élèves du savon, 9.5% ne proposent pas de dispositifs pour s’essuyer les mains.

Certaines écoles ne disposent pas non plus d’équipements nécessaires à une hygiène et un entretien minimal (absence de poubelle, de balayettes, patères ou encore papiers toilettes).

2. L’aménagement de sanitaires : un enjeu de santé publique

L’ONS, dans son rapport, met clairement en évidence un lien entre les consultations médicales d’enfants atteints d’infections urinaires et les périodes de présence à l’école.

Toujours selon l’ONS, Un écolier sur trois refuserait d'aller aux WC de son école et se retiendrait ainsi toute la journée en raison du manque d’hygiène, d’accessibilité ou de papier toilette dans les sanitaires. Un robinet inaccessible ou difficile à actionner peut également être responsable de la propagation de maladies infectieuses

 

Démarrer un projet d’aménagement  

La mise en place d’un projet de rénovation doit associer l’ensemble des acteurs concernés tels que les collectivités, le responsable d’établissement ou encore la vie scolaire. Assurez-vous d’obtenir l’ensemble des autorisations nécessaires avant de vous lancer dans un projet de rénovation.

Veillez à choisir un prestataire respectant les normes en vigueur dans le secteur des sanitaires.

Veillez également à ce qu’il ait à sa disposition les plans de votre établissement. Il pourra ainsi faire un état des lieux de l’existant technique pour déterminer les emplacements des arrivées d’eau mais également l’espace disponible pour le projet de rénovation.

 

Choisir des équipements conformes pour la rénovation des sanitaires

Lorsque votre projet de rénovation a été validé par l’ensemble des acteurs associés et que le choix du prestataire a été arrêté. Veillez à vous assurer que l’équipement utilisé pour la rénovation de vos sanitaires soit conforme également.

1. Des équipements de taille conforme et en nombre suffisant : préconisations de l’ONS

Dans son enquête, l’observatoire de la sécurité et de l’accessibilité des établissements d’enseignement constate un vide juridique concernant les normes sur la construction des sanitaires. En effet, il n’existe pas de réglementation ni de texte officiel spécifiques donnant des informations concernant le nombre minimal de WC et leur surface dans un établissement scolaire.

À défaut c’est donc d’autres références qui donnent des indications tels que le code du travail qui fixe le nombre de 2 cabinets pour 20 femmes et un cabinet et un urinoir pour 20 hommes ou encore le règlement sanitaire départemental qui fixe le nombre de 1 WC pour 10 enfants.

Certaines écoles se basent sur les recommandations en matière de sanitaires, inscrites dans le guide «Construire des écoles » (ministère de l’Éducation nationale, 1989) qui fixe le nombre de 1 cabine WC pour 20 filles et 1 WC pour 40 garçons + 1 urinoir pour 20 garçons.

Si vous prévoyez la rénovation des sanitaires de votre établissement, Il faut donc définir un nombre suffisant de blocs WC.

Quel que soit la référence pour laquelle vous optez. L’ONS fournit tout un tas de préconisations importantes à prendre en compte pour la conception de toilettes pour les écoles. Les lieux doivent respecter certaines exigences en matière de sécurité, d’hygiène et d’accessibilité.

Préconisations en matière de sécurité :

Il est nécessaire que les portes des toilettes puissent être déverrouillées de l’extérieur et décondamnables.

Les portes doivent également ouvrir sur l’intérieur pour ne pas gêner les passages, être équipées d’une poignée fixée sur l’intérieur et disposer de systèmes anti pince-doigts.

Le verrou doit posséder un système d’indication d’occupation.

Pour éviter aux élèves de glisser, prévoyez des revêtements de sol aux caractéristiques antidérapantes.

Les matériaux doivent être composés de revêtements non inflammables. Il est également indispensable que les sanitaires soient faciles à évacuer en cas d’incendie.

Contraintes en termes de conception et d’équipements :

Les équipements et matériaux doivent être résistants à l’usure et imputrescibles. Le nombre de cuvettes et d’urinoirs et leur hauteur doivent être adaptés au nombre d’enfants et à leur âge. Les lavabos et autres équipements doivent également être adaptés à la taille des enfants.

Concernant la taille des équipements, le fabricant porcher préconise par exemple pour les enfants de 2 à 4 ans une hauteur inférieure à 300 mm. Pour les enfants de 4 à 6 ans, en maternelle, la hauteur doit être inférieure ou égale à environ 305 mm. Les lavabos doivent disposer d’une hauteur compris entre 550 mm pour les enfants de 2 à 4 ans et 800-850 mm pour les enfants de 6 à 10 ans.

Les sanitaires doivent également disposer de porte-savons et porte-serviettes à usage unique de préférence et adaptés à la taille des enfants. L’école doit proposer des sanitaires à chaque étage de l’établissement.

Contraintes d’accessibilité :

Les toilettes doivent être accessibles aux personnes handicapées. Pour l’aménagement de toilettes pour personne à mobilité réduite, il existe également des normes à respecter en termes de taille des équipements.

Contraintes en matière d’hygiène :

Les revêtements et équipements doivent être faciles d’entretien et résister à l’usage quotidien de produits d’entretien. Les matériaux doivent être prévus pour limiter les imprégnations des odeurs.

Les plafonds doivent également être lessivables, et les recoins accessibles pour le nettoyage.

Une arrivée d’eau et une évacuation sont à prévoir pour faciliter le travail d’entretien. Le système de ventilation doit également être contrôlé et entretenu périodiquement.

Contraintes en matière de confort et de surveillance :

Il existe également des critères de confort à respecter. L’éclairage doit être agréable et le cloisonnement pensé de manière à préserver l’intimité des élèves et à favoriser la surveillance. Il est nécessaire de contrôler régulièrement la température et de l’ajuster.

2. Quelques normes en matière d’équipements pour sanitaires :

Il est nécessaire que les équipements soient conformes aux normes du secteur et conçus à partir de matériaux possédant les qualités requises pour un usage sanitaire normal.

La robinetterie en laiton chromé doit par exemple être conforme aux normes en vigueur dans le secteur par exemple la norme NF EN 248 (robinetterie sanitaire), spécifications générales des revêtements électrolytiques de Ni-Cr.

La norme NF a également publié une classification concernant les robinets en trois critères. Le classement ECAU pour les mitigeurs mécaniques :

  • E : Le débit d’eau– De E1 à E4, E1 étant le débit d’eau le moins élevé.
  • A : Les propriétés acoustiques – De A1 à A3, A1 étant l’équipement le plus silencieux.
  • U : La résistance à l’usure du matériel – De U1 à U3.
  • La classe C pour les mitigeurs correspondant au confort.

 

Les équipements doivent également être conformes à l’ACS (attestation de conformité sanitaire) garantissant qu’ils sont conçus à partir de matériaux possédant les qualités requises pour un usage sanitaire normal. Elle concerne également les éléments comme les joints, les adhésifs ou encore les lubrifiants entrant dans la fabrication de vos équipements. Ceux-ci doivent être aptes à résister au contact de l’eau.

 

N’hésitez pas à contacter Olivier Barret de La Maison Des Travaux Nord Franche-Comté pour vous accompagner dans votre projet d’aménagement et vous aider à choisir des équipements conformes à la fois à un projet d’aménagement prenant en compte les directives de l’ONS mais également aux normes en vigueur dans le secteur des sanitaires et robinetteries.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER