Agencer mon magasin

Rénovez et agencez votre commerce pour disposer d'un lieu accueillant et mettre en valeur vos produits

Installer votre commerce en pied d'immeuble

31 janvier 2017

Lorsque l’on décide de créer un commerce la question de l'emplacement et du type de local à choisir se pose très vite. Le lieu d’implantation est primordial pour la survie de votre entreprise. Un magasin, par exemple, doit être implanté dans une zone au trafic suffisant pour bénéficier d’une bonne fréquentation.

Les différents types d’emplacements

Il existe différents types d’emplacements pour l’implantation d’un commerce de détail les retail-parks, les grandes surfaces ou encore les galeries de centre commercial. Ces emplacements possédant tous leurs avantages et leurs inconvénients. Parmi ceux-ci, les pieds d’immeuble qui font de plus en plus partie intégrante des nouvelles opérations d’urbanisation.

Le pied d’immeuble une valeur sûre ?

Les pieds d’immeuble participent à la revitalisation d’un quartier en animant la vie dans la cité. Ils répondent notamment à l'attente des consommateurs qui veulent disposer de produits et de commerces à consommer à proximité de chez eux. Ces commerces sont très présents en centre-ville et bénéficient d’un bon trafic selon leur implantation. Les pieds d’immeubles apportent également une belle visibilité aux commerçants.

 

Bien définir l’emplacement de son pied d’immeuble


1. Analyse des besoins

La surface du lieu de vente doit être adaptée (réserve comprise) à la nature de vos activités. Vérifiez également les vitrines, de grandes vitrines vous assure une visibilité plus importante.

Il est important également d’analyser le type de personnes qui fréquentent les lieux mais également les commerces voisins. Le lieu d’implantation doit être en cohérence avec le niveau de gamme de vos produits. Attention, si votre pied d’immeuble est situé dans des quartiers sensibles, votre magasin peut rapidement devenir un lieu de rassemblement.

2. Importance de la fréquence de passage

Pensez à vérifier la fréquence de passage. Une rue fréquentée vous apportera l’assurance d’avoir un trafic régulier. Le recours a une étude de marché peut être intéressant dans l’optique de connaître le trafic quotidien de la rue dans laquelle est implanté le commerce. Préférez évidemment une voie très fréquentée.

Renseignez-vous en mairie afin de connaitre les futurs projets de développement. Le CCI ou la mairie met également à votre disposition les données statistiques de l’INSEE, ces données sont importantes pour évaluer le potentiel à court et long-terme de la zone de chalandise qui intéresse votre boutique.

Concernant le type de boutique en pied d’immeuble, vous avez également la possibilité de choisir une boutique avec façade en angle qui permettra une visibilité depuis plusieurs rues.

3.  Présence de places de stationnement et commodités

La présence de stationnement ou parking à proximité encourage les personnes véhiculées à s’arrêter pour consommer. La présence d’un futur tramway ou d’un tramway à proximité peut être  également un bon signe pour la fréquentation de votre boutique.

 

Aménager son commerce en pied d’immeuble

L’agencement devra être étudié selon le type de produits vendus. Il sera aménagé différemment  selon que ce soit un commerce alimentaire ou une boutique de prêt à porter.

1. La copropriété et travaux

Lors de l’achat, certains pieds d’immeubles notamment les locaux neufs peuvent être livrés « brut de béton ». Dans ce cas des travaux d’aménagement importants sont à prévoir, il faut en effet penser à aménager  les devantures mettre en place les installation électriques et envisager tout un tas de travaux de remise en état.

Attention, si vous avez prévu des travaux, sachez que certains de ces travaux peuvent affecter les parties communes du bâtiment ainsi que l’extérieur de la propriété. Que ce soit pour la mise en place d’une enseigne, d’un conduit d’évacuation ou encore du ravalement de la façade de votre boutique, l’assemblée des copropriétaires doit donner son feu vert. Les travaux doivent être autorisés à la majorité des voix.

Certains travaux peuvent être également exigés pour un commerce en situation de co-propriété. Renseignez-vous afin de connaitre vos obligations envers vos co-propriétaires.

2. Les contraintes d’accessibilité

Selon la loi du 11 février 2005, le commerce doit respecter la réglementation en matière d’accessibilité aux personnes handicapées. Depuis le 1er janvier 2015, tous les établissement recevant du public devaient être en conformité avec cette loi. L’aménagement d’un commerce en pied d’immeuble n’échappe pas à la règle et doit donc prendre en compte dans sa construction les contraintes liées à l’accessibilité des personnes handicapées. Vérifiez donc qu’il n’y ait pas de marche gênant le passage d’un fauteuil et que la porte offre suffisamment d’espace pour faciliter leur circulation.

3. Le voisinage et les nuisances

Si vous optez pour un local en pied d’immeuble, attention au voisinage. En effet lorsque vous décidez d’investir dans ce type d’installation, vous n’êtes plus tout seul, des familles habitent au dessus de votre commerce vous devez donc respecter les règles qui régissent la vie en copropriété mais également les règles relatives à  la tranquillité du voisinage.

Votre projet d’aménagement doit prendre en compte ces contraintes. Une des nuisances les plus importante générée par les commerces en pied d’immeuble sont les bruits de roulement qui se propagent à travers les structures du bâtiment. Les revêtements de sol doivent posséder des propriétés d’absorption acoustiques pour limiter les bruits. Les plafonds doivent permettre d’assurer un niveau d’isolation acoustique satisfaisant. Des solutions acoustiques peuvent être installées en complément pour limiter à la fois les bruits d’impacts et les bruits liés à votre activité en boutique.

 

N’hésitez pas à faire appel à Olivier Barret, courtier en travaux à Belfort, pour vous accompagner dans votre projet d’aménagement, ils vous aidera à prendre en compte les exigences relatives aux pieds d’immeuble.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER